Momentum, un séminaire soft skills faisant la part belle à l’intelligence collective

Etudiants profitant du séminaire soft skills en école de commerce
Accueil » Toutes nos actualités » Momentum, un séminaire soft skills faisant la part belle à l’intelligence collective

Les soft skills ont de plus en plus la côte auprès des recruteurs ! Selon la dernière étude menée par Cadremploi et l’agence de recrutement Michael Page en 2019, 62% des recruteurs affirment qu’ils sont prêts à recruter davantage les candidats sur leurs soft skills que sur leur hard skills. À l’INSEEC, nous sommes convaincus depuis toujours par leur importance cruciale dans la vie professionnelle ! Et nous sommes sûrs qu’en 2022, les soft skills se doivent et font partie intégrante d’au moins plus de 70% des recrutements. C’est pourquoi ils font partie intégrante des enseignements dispensés à nos étudiants et ce, depuis des années. Focus aujourd’hui sur Momentum, le nouveau programme soft skills proposé au sein des Masters of Science & MBA de l’INSEEC sur le campus de Paris depuis la rentrée de septembre 2022.

Le B.A.BA : un soft skill, qu’est-ce que c’est ?

Personne ne peut échapper aux soft skills, en réalité, on naît forcément avec quelques soft skills en réserve ! Ces compétences comportementales, complémentaires des célèbres compétences techniques recherchées par les recruteurs, sont ancrées en nous depuis notre naissance et se développent au préalable au contact de l’éducation parentale, puis ensuite à l’école et en société. En entreprise, il était traditionnel de se concentrer presque exclusivement il y a encore dix ans sur le bagage technique d’un candidat. Les formations à l’université ou en écoles de commerce ou de management suivaient ainsi cette tendance dans les apprentissages dispensés. Mais les transformations numériques chamboulent au quotidien l’employabilité des candidats, des salariés et des entrepreneurs aujourd’hui.


Il serait tentant de se dire que ce phénomène est contradictoire. En effet, à l’heure où il n’a jamais été aussi important que de maîtriser le secteur du digital, ses dernières tendances et ses secrets peu importe le domaine dans lequel on évolue professionnellement, les soft skills permettent aujourd’hui de faire la différence et de se maintenir employables tout au long d’une carrière. Le mantra à adopter ? Le savoir-faire s’acquiert et s’apprend mais peut se perdre, tandis que le savoir-être perdure dans le temps. Autrement dit, les compétences techniques périment très rapidement à l’ère du numérique et les soft skills deviennent un point de repère précieux pour les entreprises car ces derniers sont constants sur la durée.


S’il est bien entendu important d’avoir un socle de compétences techniques solides pour réussir, nous sommes persuadés aujourd’hui à l’INSEEC que ce sont les soft skills qui vont permettre à nos étudiants de se maintenir employables tout au long de leur parcours professionnel. En effet, sans ces fameux soft skills, tels que la capacité d’adaptation, l’agilité, la curiosité ou la communication, il est aujourd’hui impossible de rester employable sur le long terme. Se former oui, mais ne pas se révéler agile quand vient le moment de se former, non !

Momentum, un laboratoire pour favoriser l’intelligence collective

Fort de constat, les séminaires et conférences sur les soft skills sont pleinement intégrés depuis des années dans la pédagogie des MSc & MBA de l’INSEEC. Avec Momentum sur le campus de Paris, l’INSEEC a souhaité aller encore plus loin pour proposer à ses étudiants un laboratoire pour favoriser l’intelligence collective. Pourquoi l’intelligence collective ? Tout simplement car la collaboration et la capacité d’adaptation sont des soft skills tout simplement essentiels en entreprise !


En partenariat avec i-We | Entrez en mouvement, le séminaire Momentum est basé sur le développement des soft skills suivants (les 4C) : communication, créativité, collaboration et capacité d’adaptation. Le programme est composé de conférences et de tables rondes, mais surtout d’ateliers expérientiels et de sessions de coaching collectives pour mettre en situation nos étudiants et les faire sortir de leur zone de confort. De l’atelier beat box pour les plus téméraires aux scènettes, le choix a été varié pour permettre à chacun de se challenger et d’expérimenter en temps réel les soft skills et comment ces derniers peuvent émerger d’une situation d’inconfort ou d’urgence. Ce sont pas moins de 130 intervenants qui ont animé ces journées d’échanges avec nos étudiants pour leur parler d’intelligence émotionnelle, de leadership ou encore de travail d’équipe.


Franc succès auprès de nos étudiants, dont la majorité a été surpris de constater l’importance des soft skills pour leur employabilité. Tous nous ont rapporté en avoir appris davantage sur eux-mêmes, sur l’importance de développer ses soft skills, surtout quand on est introvertis de nature… Mehdi, en 1ère année de MSc Marketing, Communication & Stratégies Commerciales, nous rapporte :

Enrichissant. Ouverture d’esprit. Pousser à la créativité. Nous permettre de s’ouvrir aux autres. Mieux parler, mieux s’exprimer… Je pense qu’en trois jours, on a eu pas mal d’armes pour qu’on ait l’envie d’approfondir ces connaissances sur les soft skills qui nous serviront. On a vraiment l’impression d’avoir eu tout le package pour s’améliorer en entreprise !

 »

 »

Un soft skill clé : l’intelligence émotionnelle

Un exemple de ce que nos étudiants ont appris ? C’est par le biais des différents ateliers que nos étudiants ont par exemple découvert l’importance de l’intelligence émotionnelle comme soft skill, selon le témoignage de Déborah sur la plateforme numérique collaborative mise à disposition des étudiants pour cette expérience soft skills :

Nous avons 6 émotions que l’on appelle aussi émotions de base qui sont la joie, la colère, la tristesse, la surprise et le dégout. La fonction de ces réactions émotionnelles est de nous aider à réagir de façon adaptée.  Une émotion est un outil de survie. Une réactivité due à une émotion permet de réagir à temps.  L’hyper réactivité est quelque chose de vital, les émotions n’ont rien d’irrationnel. Lorsque notre système émotionnel réagit, il faut tout de suite y prêter attention et l’écouter, que ce soit dans la vie personnelle et professionnel.

 »

 »

Et l’un des intervenants nuance de ce pas en insistant sur l’importance de l’intelligence émotionnelle en fonction des différentes situations qui se présentent à nous :

Écoutez vos émotions, elles vous envoient des messages pour agir. Apprenez à les identifier, apprenez à prendre le temps d’établir une réponse adaptée (ne pas réagir immédiatement à l’émotion, sauf en cas de survie). Bref, développez votre intelligence émotionnelle (qui est le soft skill par excellence du leader)

 »

 »

Notre cerveau a en effet des réflexes de protection incroyables, mais il est impossible de développer nos soft skills sans le déranger. Hors de question de le laisser paresser si l’on souhaite travailler sur nous-mêmes pour s’améliorer : une belle leçon intégrée avec brio par nos étudiants ! Et c’est là que le post de Bennie sur la plateforme Momentum prend tout son sens : « Notre cerveau est fait à base de mojitos et de transat, il aime être tranquille… Alors dérangeons-le un peu ! »

Mis à jour le 9 mars 2022