Agent de joueur : étude, salaire, qualités requises…

Accueil » FAQ : l’INSEEC répond à vos questions » Agent de joueur : étude, salaire, qualités requises…

Le métier d’agent de joueur, qu’est-ce que c’est exactement ?

L’agent de joueur a pour mission d’être le médiateur entre un club et un professionnel du sport. Strictement encadrée par le code du sport, cette fonction a trouvé son essor grâce à la démocratisation des compétitions sportives ainsi que le développement de ce qu’on appelle aujourd’hui le “sport spectacle”, largement relayé par les médias mainstream. Ainsi, il se définit officiellement comme “une personne physique ou morale exerçant à titre occasionnel ou permanent contre rémunération.” Doté de nombreuses fonctions et responsabilités en lien avec l’environnement du sport, le rôle de l’agent couvre un grand nombre de domaines complémentaires,  parfois très éloignés les uns des autres.

Sur le papier, c’est un emploi qui possède de nombreux atouts et qui suscite un vif intérêt. Exercer une activité professionnelle au cœur des hautes sphères du sport et des médias peut représenter un idéal de carrière, permettant d’allier passion et business. Mais  ceux qui réussissent à un haut niveau sont peu nombreux. En effet, officiellement on compte 350 agents professionnels sur tout le territoire. Sur ce nombre, une grande partie ne travaille pas régulièrement et une autre, minime, vit extrêmement aisément. En soit, les disparités entre les agents sont très grandes. 

L’évolution de carrière demande beaucoup de patience et d’implication. En début de parcours, l’agent junior s’occupera de joueur à la carrière naissante, sa  rémunération sera proportionnelle à la stature de son client. Avec le temps, des joueurs expérimentés peuvent devenir également agent, en s’intégrant dans le secteur avec une connaissance et une maîtrise  parfaite des données inhérentes au métier. 

Quelle formation pour devenir agent de joueur ?

Le niveau minimum est la Licence, réalisée sur 3 ans, dans une école qui délivre des formations dans le management du sport comme l’INSEEC.

Ce à quoi s’ajoute l’obtention d’une habilitation, il faut réaliser une épreuve générale basé sur des tests de : 

  • connaissance juridique générales
  • droit du sport
  • connaissance techniques sur les règles de la discipline dans laquelle on veut évoluer           

Cette Licence  est proposée par quelques écoles en France, comme l’EAJF (école des agents de joueur de football), ou encore la WST (Worlwide sport training). Sur 500 élèves candidats chaque année, seulement 10 % réussissent à obtenir le précieux sésame.  Seule exception à la règle, depuis 2011 une modification de la loi permet aux avocats d’exercer en qualité de mandataire sportif sans avoir à détenir la Licence. Il a cependant un peu moins de possibilités d’action qu’un agent de joueur professionnel. 

Quelles sont les qualités requises pour être un bon agent sportif ?

Le métier d’agent sportif nécessite de maîtriser de nombreux domaines afin d’être parfaitement compétent dans ses fonctions. 

Bien qu’en pensant à lui on pense spontanément à la négociation des contrats, il joue sur plusieurs tableaux afin de répondre aux tâches qui lui sont déléguées. Cet emploi se caractérise par une grande diversité de fonctions. Sa place de communicant l’oblige à être un bon négociateur. L’agent de joueur doit maîtriser de nombreux domaines :

  • Sport
  • Marketing
  • fiscalité
  • droit
  • relations publiques
  • langues étrangères

Outre la rigueur nécessaire liée à ses responsabilités, l’agent sportif doit avoir une âme de leader et être un meneur d’homme. Il doit avoir des qualités de pédagogue et savoir communiquer aisément, en gardant sans cesse son self control. Son carnet d’adresse et sa facilité de communication sont des atouts indispensables pour servir la carrière de son client. Bien entendu, au-delà des rôles qu’il endosse, il est fan de sport et  doit parfaitement exceller dans  la discipline dans laquelle il souhaite exercer.

Quel salaire pour un agent sportif ?

Selon le même principe qu’un agent de comédien, l’agent de joueur touche environ 10 % (maximum) de commissions calculées sur la rémunération brute d’un joueur. La proportion peut varier selon plusieurs critères, notamment l’expérience et le parcours des deux protagonistes. Globalement la fourchette se situe entre 3% minimum et 10%. A noter que la France est le seul pays à fixer des limites encadrant les salaires. 

Est-ce que l’INSEEC prépare à être agent de joueur ? 

Avec sa démocratisation médiatique ces dernières décennies, le sport est devenu un marché extrêmement florissant et porteur. Synonyme de dynamisme économique avec la starification des sportifs, l’explosion des droits télévisuels ainsi que la croissance exponentielle des structures sportives, le milieu du sport génère de nombreuses vocations, dans des domaines très variés.

L’INSEEC n’a pas traité cette donnée de façon anecdotique et propose plusieurs formations en lien avec le domaine du sport, sous l’impulsion de nombreux professionnels. Les programmes couvrent ainsi tous les secteurs d’activité et proposent une mise en relation constante avec les principaux acteurs du domaine, afin de proposer une mise en condition entière et immersive. 

Les programmes INSEEC sport sont développés pour donner aux candidats une vision générale du secteur afin de les préparer à tous les emplois du marché du sport, du Bachelor au master au Bac +5. On note trois grandes catégories couvert par les formations :

  • Commerce, distribution et retail des équipements sportifs
  • marketing et événementiel sportif
  • gouvernance du sport et des organisations sportives

Ainsi, les élèves reçoivent des enseignements spécifiques relatifs à chacun des trois grands domaines afin qu’ils reçoivent l’expertise nécessaire à leur futur emploi. La pluralité des cours leur permettra de choisir une des nombreuses orientations vers un métier du sport.Si vous souhaitez vous informer davantage ou vous inscrire, c’est ici : Candidature à une Spécialisation sport à l’INSEEC.

Mis à jour le 12 juillet 2022