Comment devenir manager de club sportif ?

Accueil » FAQ : l’INSEEC répond à vos questions » Comment devenir manager de club sportif ?

Vous désirez vous lancer dans une carrière de manager sportif et souhaitez tout connaître des détails et du chemin à emprunter pour y arriver?
Cette page répond à vos questions : focus métier, qualités, salaire et études pour y parvenir.

En quoi consiste le métier de manager sportif ?

Le métier de manager sportif consiste à s’occuper de la gestion d’un club ou d’une fédération, sous tous ses aspects. Le manager sportif est tout autant impliqué dans le suivi administratif de l’entreprise que dans la mise en avant du club. Le relationnel avec les partenaires commerciaux est également très présent dans ses fonctions. C’est un emploi qui demande beaucoup d’adaptabilité tant les missions sont nombreuses et variées dans le management sportif.

Selon la taille de la structure, les fonctions du poste peuvent varier. Tous les clubs ne possèdent pas la même amplitude et par conséquent, le même niveau de responsabilités pour celui qui en a la gestion. En revanche, l’élément commun à tous les clubs est l’obligation d’assurer des résultats sportifs satisfaisants.

Parmi ses nombreuses obligations, le manager sportif doit assurer la coordination entre l’équipe technique et tous les autres corps de métiers qui évoluent au sein de la structure. Qu’ils soient dans l’administration, le corps médical, l’entretien ou directement issus du staff sportif, il supervise et coordonne chaque action dans le but de répondre favorablement aux objectifs fixés en amont. Il définit des stratégies opérationnelles et économiques en s’assurant de la pérennité de la structure.

Quelles qualités sont attendues d’un manager sportif ?

Face à un poste pourvu de tant de responsabilités, les qualités attendues sont nombreuses et dépassent la simple fonction de superviseur. 

En premier lieu, le manager sportif doit être diplomate et savoir fédérer autour de lui. En tant que responsable d’équipe, il doit pouvoir transmettre avec calme et pédagogie. Savoir se faire entendre, être respecté, sans diviser. Le manager sportif est un véritable meneur d’homme qui doit imposer une certaine autorité naturelle.

La multiplicité des tâches implique une grande rigueur et un sens aigu de l’organisation. Afin de ne rien laisser au hasard, le manager doit hiérarchiser les missions et savoir déléguer quand il le faut, afin de ne jamais être dépassé. Établir des planning et des stratégies est la clef de voûte pour coordonner toutes les actions et créer une émulation globale. Le manager sportif doit avoir une idée précise de la direction que chacun doit prendre afin de mener la barque vers la réussite.

Pour prévenir tout conflit ou autre complication, le manager sportif doit avoir des compétences juridiques relativement poussées. Qu’elles soient relatives à la signature des contrats ou simplement à la gestion des ressources humaines, ses connaissances dans le domaine doivent pouvoir favoriser le bon développement de la structure ainsi que l’unité générale du club. Les négociations avec les sportifs ou les autres corps de métier ne passent que par lui. Les conditions légales pour toute démarche administrative ne doivent plus avoir de secret pour lui.

Quelles études et parcours pour devenir manager de Club de Sport?

Dans un projet à haute responsabilité au sein du milieu du sport, il est intéressant de viser des formations supérieures dans des écoles spécialisées. 

Les écoles de commerce proposent des formations de type généralistes ou spécialisées afin que l’étudiant acquiert des bases solides dans des domaines complémentaires au sport : communication, marketing, juridique, finance ou encore comptabilité. Ce parcours d’étude favorise une assimilation variée de secteurs, indispensable dans la gestion des organisations.

Lorsqu’un élève s’engage dans un Bachelor ou une Licence, il s’assure une immersion directe par la pratique de stages ou contrats d’alternance, en France ou l’étranger. Cette base généraliste n’est pas uniquement axée vers le management. Elle permet ainsi d’avoir le choix entre plusieurs directions de carrière. C’est un bagage solide et diversifié, indispensable pour se lancer dans un domaine ambitieux.

S’il souhaite continuer sa spécialisation, il peut ensuite effectuer un Master en école de commerce. Plusieurs écoles proposent d’étudier l’industrie du sport sous tous ses aspects et de passer en revue  les différents corps de métiers en lien avec celui-ci. Il a ainsi  la possibilité de faire des rencontres avec les professionnels du secteur, et d’en comprendre tous les mécanismes. Le master semble être l’élément indispensable pour finaliser un parcours tendant vers un poste à haute responsabilité. 


Dans cette orientation, l’INSEEC propose plusieurs  spécialisations dans le domaine du sport. Elles se réalisent via plusieurs campus implantés dans plusieurs villes françaises et à l’etranger. Ainsi, les formations sont proposées dans des villes comme Lyon, Paris, Chambéry, Rennes ou encore Bordeaux. 


Parmis les cursus spécialisées que proposent L’INSEEC nous pouvons citer ces trois formations disponibles pour faire ses études : 

Quel salaire pour un manager sportif ? 

S’il y a bien un métier dont la rémunération est relative à la taille de la structure c’est bien celui de manager sportif. En début de carrière, et dans un club de taille moyenne à petite, le salaire varie entre 25 000 euros et 35 000 euros brut par an. Bien évidemment, à mesure que le club se développe ou s’il travaille dans une structure bien plus grande cette somme peut largement doubler, voire tripler. L’amplitude de salaire dans les métiers du sport est particulièrement grande par rapport à d’autres corps de métier. 

En savoir plus sur les rémunérations dans le sport.

Comment faire pour devenir agent de joueur ?

 Quelles sont les qualités requises pour exercer le métier d’agent de joueur ?

Le métier d’agent de joueur ( qu’il s’attelle à gérer des joueurs de Football, du rugby ou de tout autre sport ) consiste à faire le lien entre le club et le professionnel du sport. Encadré drastiquement par le code du sport, ce poste s’est vu propulser par la démocratisation des compétitions sportives . On peut aussi citer l’essor du sport mainstream auprès du grand public, notamment à la télévision et sur les chaînes payantes. Les nombreuses fonctions de l’agent sportif  le rendent particulièrement impliqué dans ses fonctions, dans des missions autant complémentaires qu’éloignées les unes des autres. C’est un rôle multi casquette qui demande beaucoup de résilience et de sacrifices. On compte aujourd’hui environ 350 agents professionnels en France. Proportionnellement, cela représente peu. Bien qu’ambitieux et attractif en cas de réussite, cet emploi comprend de nombreuses difficultés avant d’atteindre le but escompté.

Le métier d’agent sportif nécessite de maîtriser de nombreux domaines afin d’être efficace dans tous les aspects que demandent le poste.  Sa place de leader l’oblige à être un bon négociateur. Mais il doit maîtriser de nombreux domaines annexes:

  • Relations publiques
  • Equipements sportifs
  • Marketing
  • fiscalité
  • droit
  • langues étrangères

La rigueur est le mot d’ordre pour la réussite d’un tel poste. Ses qualités pédagogiques et son savoir-faire en communication lui confèrent un grand pouvoir dans l’échange et la transmission avec les équipes. Son carnet d’adresse est un atout pour la réussite de son projet et ses connaissances dans les règles sportives sont indispensables pour maîtriser toutes les nuances de la discipline.

Quelles études suivre pour devenir agent de joueur ?

Afin d’exercer cet emploi, le niveau minimum est la Licence, réalisée sur 3 ans. Concernant les établissements spécialisés en sport, on peut citer les nombreuses formations dans le management du sport que propose  l’INSEEC.

Il faut ajouter à cela l’obtention d’une habilitation, en effectuant une épreuve générale basé sur des tests de : 

  • droit du sport
  • connaissance techniques dans la discipline dans laquelle on veut évoluer
  • connaissance juridique globales         

Cette Licence  est proposée par quelques écoles en France, comme l’EAJF (école des agents de joueur de football), ou encore la WST (Worldwide sport training). Sur 500 élèves candidats chaque année, seulement 10 % réussissent l’obtention. On trouve une exception pour y arriver.  Depuis 2011, une évolution de la loi permet aux avocats d’exercer en qualité de mandataire sportif sans avoir à détenir la Licence. Il possède cependant  un champ d’action moins important qu’un agent de joueur professionnel. 

Quels sont les autres métiers du management du sport ? 

Entraîneur sportif

L’entraîneur sportif a pour objectif d’optimiser les performances des joueurs, dans une discipline précise. Il exerce au sein d’une fédération sportive ou d’un club, et profite de son expérience pour établir une méthode pédagogique adaptée.  Il est à l’origine des entraînements ciblés pour chaque joueur, suivant l’observation qu’il aura effectué au cours des entraînements. Il détermine les forces et les faiblesses de chacun pour proposer un accompagnement technique, mental et physique afin de maximiser leur chance de réussite.

Afin d’atteindre ce poste il devra exercer 3 années de Licence Staps avec spécialité entraînement sportif, puis deux ans en Master avec spécialité entraînement.

Coach personnel 

Les Coachs personnels ont le vent en poupe ces dernières années. Leurs missions sont très diversifiées afin de mener les gens vers l’épanouissement et le bien être.  Qu’il soit tourné vers le renforcement musculaire, l’accompagnement psychologique ou la perte de poids, le coach sportif est là pour établir un programme personnalisé.

Il a pour rôle d’encadrer et d’accompagner les individus vers la réussite de leurs objectifs qu’ils ont fixé ensemble. Il peut enseigner en centre ou à domicile, en séances collectives ou individuelles. Sa mission s’effectue  en partenariat avec les élèves dont la motivation et l’implication sont les bases de la réussite du programme. 

Un brevet Jeunesse, éducation populaire et sport est nécessaire pour exercer ce poste, accompagné d’une Licence Staps.

Directeur technique sportif

Sous l’autorité de la direction générale, le directeur technique sportif travaille généralement en équipe. Il porte sur ses épaules la responsabilité de la politique du club  ou de sa fédération. Observé et jugé sur chacune de ses décisions, il est également sous la coupe des résultats que génère son équipe.  Il endosse donc une grande pression au travers de tous les domaines dont il est responsable.

Le programme et le budget qu’il établit est décidé conjointement avec la fédération. Il est à l’origine de la négociation des contrats des joueurs, reste alerte sur de nouvelles recrues potentielles, décide de la constitution d’une équipe et effectue également  les démarches logistiques et  administratives.  Son omniprésence lui confère un rôle primordial au sein du club.

Est-ce que l’INSEEC propose des formations en management du sport ? 

Avec la vulgarisation du sport via les médias grand public, l’environnement sportif est devenu un marché particulièrement porteur. Il est aujourd’hui le représentant d’un certain dynamisme économique, mis en avant par la starification des sportifs, l’explosion des droits télévisuels et la croissance continue des structures sportives.  C’est pourquoi depuis quelques années le milieu du sport génère de nombreuses vocations, dans des domaines variés.

L’INSEEC l’a bien compris et met à disposition plusieurs formations en lien avec le secteur  sportif, accompagnées par des professionnels du secteur. Les programmes couvrent globalement tous les domaines d’activité et proposent une mise en relation constante avec ses principaux acteurs, afin de proposer une immersion totale et formatrice.

Les programmes INSEEC sport vont ainsi du Bachelor au Master Bac +5. On peut citer alors trois grandes catégories d’enseignement :

  • Gouvernance du sport et des organisations sportives
  • Commerce, distribution et retail des équipements sportifs
  • marketing et événementiel sportif

Ainsi, les élèves reçoivent des enseignements diversifiés et complémentaires dans ces trois grands domaines. La pluralité des cours facilite le choix des orientations axées autour des  métiers du sport.

Si vous souhaitez vous informer davantage ou vous inscrire, c’est ici : Candidature à une spécialisation sport à l’INSEEC.

Et si vous avez d’autres questions en tête, rendez-vous sur notre Foire aux questions.

Mis à jour le 14 septembre 2022